blogue-defi-altergo3

Le Défi sportif AlterGo: valoriser la réussite des athlètes ayant une limitation fonctionnelle

Sylvie Bernier

Défi sportif AlterGo

C’est hier matin qu’a débuté la 33e édition du Défi sportif AlterGo, cet évènement unique au monde valorisant la réussite des athlètes ayant une limitation fonctionnelle (physique ou intellectuelle). J’ai eu la chance de faire partie de la cérémonie d’ouverture : quel moment! Du 25 avril au 1er mai, ce sont 5 000 athlètes de la relève et de l’élite, provenant d’une vingtaine de pays à travers le monde, qui se rassembleront pour sept jours de compétition sportive à Montréal et sur la Rive-Sud.

Pour y être déjà allée plusieurs fois, j’ai toujours su que le Défi sportif AlterGo était une expérience humaine incroyable, à vivre en famille ou entre amis. L’immense sourire qu’arborent tous les athlètes qu’on y rencontre en vaut définitivement le détour. Lundi matin, en faisant partie de la haie d’honneur pour les athlètes, j’ai remarqué comment ils regardaient Chantal Petitclerc, ambassadrice du Défi sportif AlterGo depuis maintenant 17 ans et multiple médaillée paralympique, et j’ai vu énormément d’espoir et d’admiration à travers leur regard. J’ai été très touchée.

Défi sportif AlterGo

crédit photo: Jean-Baptiste © Défi sportif AlterGo 2016

L’importance d’un tel événement prend toute son ampleur lorsqu’on sait que les jeunes avec des limitations fonctionnelles sont moins enclins à adopter des saines habitudes de vie. Pour une multitude de raisons, ils sont malheureusement plus souvent exclus des activités physiques et du réseau des compétitions des milieux scolaires. Et ces jeunes déficients, il y en a près de 64 000 au Québec : ceux âgés entre 2 à 17 ans possèdent deux à trois fois plus de risques de présenter des problèmes d’embonpoints ou d’obésité au cours de leur vie.

Ainsi, le Défi sportif AlterGo leur permet d’éveiller leur sens aux bénéfices relevant de l’activité physique et d’améliorer leur estime de soi, tout en les incluant au même titre que d’autres athlètes, et ce, malgré leur déficience. Sans compter qu’en apprenant à atteindre des objectifs qui pouvaient sembler inatteignables, un jeune possédant une limitation fonctionnelle apprend nécessairement la valeur de l’endurance et du dépassement de soi, ce qui lui permet de développer sa confiance en lui.

Défi sportif AlterGo

crédit photo: Jean-Baptiste © Défi sportif AlterGo 2016

Les sports adaptés permettent aux enfants de se développer davantage d’un point de vue physique autant que cognitif. De l’équilibre, à la pensée stratégique, en passant par les habilitées motrices globales, c’est sur une multitude d’aspects que le développement des jeunes handicapés est favorablement impacté par la pratique du sport adapté. Et le Défi sportif AlterGo permet de souligner ces apprentissages, et de célébrer la différence!

Ce n’est pas pour rien qu’une centaine d’écoles du Québec, primaires comme secondaires, sont impliquées dans le Défi sportif AlterGo. Le bonheur que sème cet événement à travers la ville, et même à travers la province, a des vertus inimaginables sur ceux qui y participent et qui s’y impliquent, mais également sur l’ensemble de la population.

Je le crie bien fort : un pour tous, et tous pour le Défi sportif AlterGo!

Et vous, y ferez-vous un tour cette semaine? Je vous encourage à y aller, si ce n’est que pour constater le grand bien que cet événement unique insuffle à nos jeunes.

Sylvie Bernier
Ambassadrice des saines habitudes de vie

, , , , , , ,

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire