QEF-im_repas-630x251

9 suggestions pour que Montréal soit proactive sur les enjeux alimentaires

Julie Dostaler

Le 7 octobre dernier, j’ai participé à une rencontre à la Commission sur le développement social et la diversité montréalaise. En compagnie de ma collègue Rotem Ayalon, urbaniste et conseillère en alimentation, j’y ai présenté le mémoire de Québec en Forme à propos de l’opportunité d’un conseil des politiques alimentaires (CPA) à Montréal. J’ai tenu à être présente à cet événement parce qu’un conseil des politiques alimentaires à Montréal permettrait à la Ville de renforcer son rôle de leadership pour favoriser l’accès à une saine alimentation pour tous les citoyens.

QEF-im_famille-repas-630x251Le Système alimentaire montréalais (SAM), en place depuis 11 ans à Montréal, est une structure intéressante pour un futur CPA. Ma présentation a porté sur cette proposition :

1.  reconnaitre que le SAM a une expertise pertinente et utile en alimentation;

2.  transformer le SAM en CPA afin de profiter de l’expérience des quatre dernières années;

3.  assurer un financement pour la coordination et les opérations du futur CPA;

4.  consolider les liens entre les initiatives locales, régionales et nationales en alimentation pour faciliter la collaboration, augmenter le transfert de connaissances et réduire les silos entre les milieux;

5.  veiller à ce que le futur CPA assume un rôle de liaison, de concertation, de soutien et de conseil;

6.  favoriser des politiques, des mesures et des initiatives favorables à la saine alimentation;

7.  soutenir la participation des gestionnaires des secteurs public, privé, institutionnel, gouvernemental et communautaire ainsi que des intervenants des secteurs de la santé, de la nutrition, du développement social, de l’éducation et de l’environnement;

8.  permettre que le SAM soit sain, équitable et durable pour tous par l’entremise d’un CPA;

9.  développer des connaissances en lien avec le futur CPA.

Québec en Forme - DG-MontréalLe mouvement propulsé de Québec en Forme à Montréal travaille fort pour que les choses bougent. C’est plus de 712 partenaires qui sont mobilisés pour favoriser l’adoption de saines habitudes de vie auprès de la population. Ce travail collectif alimente les réflexions sur la saine alimentation et ouvre la porte à de beaux projets tels que le futur conseil des politiques alimentaires. J’invite l’ensemble des partenaires montréalais à manifester leur intérêt pour collaborer à ce projet.

Pour consulter le mémoire ainsi que la présentation, c’est par ici!

Julie Dostaler
Directrice générale de Québec en Forme

, , , , , , , , , , , ,

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire