psychomotriticte

2 exemples de projets en milieu défavorisé pour que les tout-petits bougent plus et mangent mieux

Marie Rochette

Notre stratégie « petite enfance » accorde une attention particulière aux enfants vivant en milieu défavorisé et qui ne fréquentent pas les services de garde éducatif à l’enfance (SGE). Pour rejoindre ces enfants, les regroupements locaux de partenaires (RLP) sont invités à mobiliser les organismes communautaires (loisir et famille), la municipalité, les CSSS afin qu’ils offrent des activités sur l’éveil au goût, la saine alimentation et le développement moteur. Nous soutenons aussi des projets nationaux. J’ai choisi de vous parler des 2 principaux.

1.  Jardin de Pirouette et Cabriole

Le projet de la Fédération québécoise des centres communautaires de loisir (FQCCL),  Jardin de Pirouette et Cabriole, est offert aux municipalités, aux organismes communautaires famille et aux centres communautaires de loisir. Il s’agit d’un programme qui vise le développement des habiletés motrices chez les enfants de 0-5 ans. En utilisant le jeu, les tout-petits, avec l’aide des parents, travaillent plusieurs habiletés dont:

  • le développement du tonus musculaire
  • le développement de l’équilibre
  • le développement de la coordination
  • l’orientation dans l’espace
  • la compréhension des notions temporelles
  • la découverte du rythme
  • la stimulation de la concentration
  • la stimulation de la mémoire

Le programme comprend 10 ateliers de 50 minutes adaptés à l’âge des enfants. Les acquis effectués au cours des semaines contribuent ainsi à ce que les enfants développent confiance en eux et estime d’eux-mêmes.

Aliments du Québec

2.  1000 jours pour savourer la vie

Le projet de la Fondation OLO a vu le jour en 2013. Il se poursuivra jusqu’en 2018. Nous sommes, avec Avenir d’enfants, les deux partenaires financiers de 1000 jours pour savourer la vie. Ce projet s’adresse aux familles, et spécialement celles vivant en contexte de vulnérabilité. Il vise l’adoption de saines habitudes alimentaires au cours de la grossesse et pendant les deux premières années de vie de l’enfant. Pour atteindre leur objectif, 1000 jours pour savourer la vie propose aux familles d’intégrer la saine alimentation par :

  • La planification des menus
  • La préparation des repas et collations
  • Le partage des repas en famille

Au niveau des intervenants du milieu, le projet offre aux intervenants, un programme de formation, une communauté de pratique et des rencontres annuelles. Divers outils, utiles à l’acquisition des habiletés parentales, sont également disponibles pour améliorer le travail des intervenants sur leur site Web. Le projet comprend aussi une stratégie de soutien à la communauté et une autre pour faciliter l’accès aux aliments.

Nous sommes fiers de soutenir de tels projets. D’autres belles initiatives sur les services offerts hors SGE aux 0-5 ans provenant d’un milieu défavorisé se trouvent dans notre document L’évolution de la contribution de Québec en Forme à la petite enfance : implication et perspectives d’avenir.  Je vous invite à le consulter et surtout à le partager dans votre réseau!

À lire sur la même stratégie :

Marie Rochette
Directrice principale, Mobilisation et Gestion des connaissances
Québec en Forme

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire