Stratégie développement durable

Comment développer de manière durable les saines habitudes de vie chez les jeunes : 3 recommandations de Québec en Forme

Julie Dostaler

Le gouvernement est présentement en train de réviser sa stratégie de développement durable pour 2015-2020. Il s’agit de la 2e stratégie gouvernementale qui s’inscrit dans la Loi sur le développement durable qui a été adoptée par le gouvernement et l’Assemblée nationale du Québec au printemps 2006. La stratégie 2015-2020 contient 8 orientations :

  1. Renforcer la gouvernance en développement durable dans l’administration publique;
  2. Développer une économie prospère d’une façon durable : verte et responsable;
  3. Gérer les ressources naturelles de façon responsable et respectueuse de la biodiversité;
  4. Favoriser l’inclusion sociale et réduire les inégalités sociales et économiques;
  5. Améliorer, par la prévention, la santé de la population;
  6. Assurer l’aménagement durable du territoire et soutenir le dynamisme des collectivités;
  7. Soutenir la mobilité durable;
  8. Favoriser la production et l’utilisation d’énergies renouvelables et l’efficacité énergétique en vue de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Québec en Forme a été invité à déposer un mémoire dans le cadre de cette stratégie étant donné que travailler sur les habitudes de vie nous amène aussi à travailler sur plusieurs dimensions du développement durable. C’est pourquoi, nous sommes intervenus principalement sur les orientations 4 à 7 dans notre mémoire Une société mobilisée de façon durable en faveur des saines habitudes de vie.

Pour aller plus loin, nous avons également participé aux consultations publiques sur cette stratégie qui se sont tenues à Québec, vendredi dernier. Nous avons présenté nos trois axes d’intervention :

  • Mobilisation des communautés
  • Modification des environnements
  • Transformation de la norme sociale

Nous avons également souligné l’importance des milieux défavorisés et de la pérennité.

Julie Dostaler - Québec en Forme3 recommandations pour développer les saines habitudes de vie au Québec

Pour conclure, nous avons fait 3 recommandations au gouvernement du Québec :

  • Le lien entre les saines habitudes de vie et les environnements favorables doit être plus clair dans la stratégie;
  • Les interrelations des trois dimensions de la stratégie, soit l’environnement, l’économie et le social ont besoin d’être mieux positionnés;
  • Le développement de mesures sociales et économiques pour les milieux défavorisés devrait porter davantage sur des mesures collectives, pas uniquement individuelles.

Marie Rochette - Québec en FormeEn ce sens, plusieurs des projets que nous soutenons travaillent sur l’agir collectif. Ça mijote! en Mauricie, qui vise à développer, soutenir et favoriser le transfert de connaissances et d’habiletés culinaires et sur la saine alimentation aux parents de jeunes âgés de 6 à 11 ans par l’intermédiaire des organismes qui offrent des services aux parents. Sur la même visée, un projet tel que La carotte joyeuse, porté par les partenaires de la MRC Nicolet-Yamaska, permet de récupérer des denrées alimentaires et d’en assurer la transformation tout en offrant une première expérience de travail valorisante à un groupe de jeunes. Un projet national comme Bonne boîte, bonne bouffe contribue autant à l’adoption de saines habitudes de vie et au développement durable. Ce projet crée des conditions propices à une alimentation saine et abordable pour les familles moins favorisées et soutient des groupes d’achats collectifs orientés vers le développement durable et l’achat local.

En plus de ces projets, nous croyons que la mobilisation de nos partenaires locaux sur le territoire du Québec peut venir en appui ou faire connaître les orientations en saines habitudes de vie de la Stratégie gouvernementale de développement durable.

 

Julie Dostaler
Directrice générale de Québec en Forme

, , , , , , , , , , , , , , , ,

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire