L’intégration de la mobilité dans vos stratégies de marketing social

Frédéric Therrien

J’ai découvert dernièrement cet article très intéressant publié dans le Sage journals online qui traite de l’utilisation de la mobilité dans le cadre de stratégies de marketing social. Voici un court extrait qui clôture l’article.

Les téléphones mobiles

can become marketing tools that address all elements of the marketing mix when strategically considered in the context of how people use them.

Les téléphones mobiles permettent la communication bidirectionnelle. Il s’agit donc d’un signal qui commande une action, une rétroaction et qui demande aussi, parfois, un accès urgent à des ressources. Pensons par exemple à des services comme Info santé. Le téléphone mobile est aussi un outil de soutien social ou encore de développement de capital social. Pensons notamment à tout ce qui peut se faire via l’utilisation des médias sociaux. Le téléphone mobile peut aussi se révéler un excellent dispositif pour engager une audience et pour effectuer de la collecte de données et de commentaires, comme on le constate dans l’article du Buffalo News.

As public health professionals, we need to adapt and change not only the technologies we use in our programs but our framework for looking at the world and thinking about what we do.

L’auteur mentionne qu’il faut aussi réfléchir à la conception des interventions qui peuvent effectivement conduire à un changement de comportement. Selon lui, il faut au moins poser aux gens du marketing social et aux professionnels de la santé publique les cinq questions suivantes :

  1. Comment exploiter la technologie pour éduquer les gens sur les questions et problèmes qui sont pertinents et significatifs pour eux (pas pour nous)?
  2. Comment faisons-nous pour les engager de manière positive et significative avec les technologies qu’ils utilisent (pas les nôtres)?
  3. Est-ce qu’il y a une valeur de divertissement ou un bénéfice encouru pour la cible?
  4. Est-ce que les gens croient et se sentent mobilisés à la suite de leur expérience avec le programme, la marque, le produit ou le service?
  5. Est-ce que nous profitons de chaque occasion pour laisser nos « clients » devenir nos évangélistes et en tirer parti grâce aux médias sociaux et à la mobilité?

« If we fail to do all five, we are failing them and ourselves. »

Pour télécharger l’article complet, c’est par ici.

, ,

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire